Moment de Transition

Publié par MFD

La Ménopause, un moment de transition délicat.
Avant de connaître les Essences Florales, Je transpirais à couler dans le dos et sur le front...
Après, les coups de chaleur étaient moins forte et plus courte.
Aujourd'hui Je revis et enfin Je dors la nuit!
Je ne transpire plus, j'ai chaud et ça passe!

Alors je danse

Publié par Jeune femme Délicatesse

Depuis que j’ai commencé à prendre mes gouttes de Fleurs, j’ai ressenti des changements au fur et à mesure tel que moins de jugement de soi et moins de jugement envers les autres.

Je me compare moins aux autres avec cette tristesse de ne pas leur ressembler. Je juge aussi beaucoup moins les autres.

Un exemple concret qui m’a fait remarquer que j’avais changé, est que j’ose un peu plus. Au bal, je n’osais jamais danser, de peur du regard des autres, du jugement. Maintenant je sais que je n’ai rien à leur prouver, aucune raison d’avoir honte vis-à-vis d’eux. Alors je danse !
A.S.

Merci

Publié par Tess G

Je suis une jeune femme de 22 ans et je suis hyperactive. Je prends des médicaments depuis l'âge de 12 ans (Ritaline, Concerta, Fluoxetine). Dix ans sont passés et j’ai senti que je n’étais plus maître de mon corps. Je voulais trouver un traitement alternatif aux médicaments.
Avant je parlais beaucoup trop vite, la parole en rythme saccadé, un manque de fluidité de mon expression verbale, je débitais des mots d’une manière désorganisée.
J’avais aussi un manque de rythme alimentaire, je mangeais à n’importe quelle heure et sans contrôle de quantités.

Depuis que j’ai commencé la Kinésiologie et la Thérapie Florale (les élixirs de fleurs) avec Cristina, j’ai enfin trouvé une expression verbale fluide, bien rythmée et claire.
Cristina m’a aidé à donner un rythme à mon corps, à ma gestuelle à mon rythme alimentaire ; pareille pour mes crises de nerfs, où j’avais souvent des pertes de contrôle émotionnelles tandis qu’aujourd’hui cela m’arrive rarement comparé à avant.

Maintenant je prends le temps de faire les choses et je me sens maître de mon corps, je peux le sentir et le contrôler !
Mon but est de pouvoir arrêter un jour complètement les médicaments, car je veux un jour avoir des enfants !
Tess

Voici un texte de notre parcours avec les fleurs…

Publié par M J G

Depuis février 2013 j’emmène notre fils adoptif chez Ana Cristina Zeidan !
Depuis qu’il a commencé l’école c’est difficile !
Scolairement c’est difficile et au niveau du comportement c’est difficile. Plusieurs fois il est rentré à la maison en disant qu’il voulait se suicider ! En février 2013, il s’est mis en danger en voulant sauter une barrière avec 10 mètres en dessous.
Depuis nous allons à Orbe ensemble.
Ana soutient son processus et le mien avec des mélanges de fleurs. Avec la kinésiologie elle est remontée 8 mois avant la naissance de notre enfant « à sa conception ».
Cet automne, notre garçon qui a 12 ans, est rentré de l’école en disant qu’il voulait se suicider, il a pu écrire plusieurs pages sur un carnet : il y a mis ce qu’il avait sur le cœur… Qu’il était nul, con, etc..Qu’il se détestait, qu’il me détestait, qu’il était seul dans son coin, qu’il n’avait pas d’amis.
Sans en rajouter, nous l’avons pris au sérieux, nous l’avons entendu . Soit ses enseignants et soit nous ses parents.
Nous lui avons expliqué que c’était très bien qu’il ait pu écrire tout cela, c’est un bon moyen d’expression.

Jusqu’à maintenant, pour faire partie du groupe, notre fils amusait la galerie ,mais depuis la rentrée 2015 ça ne marche plus ! Il a dû aller chercher d’autres qualités. Il y est arrivé ; depuis plusieurs semaines, il va à la piscine avec des copains et joue avec plusieurs amis au village.
Nous lui avons aussi expliqué, que lorsqu’il avait quelque chose à dire, quelque chose qui lui encombrait le cœur, il devait l’exprimer par des mots et non plus par des comportements inadéquats :pitreries, déranger la classe…
J’arrive également de mieux en mieux à entendre ce qui le tracasse : écoute active.
Il y a trois jours, le 15 décembre, je l’emmenais à une séance de relaxation, et dans la voiture, il m’a dit qu’il voulait parler à sa maman biologique…
Lorsque nous sommes rentrés, après une séance de crise, ce jour-là ça n’avait pas été à l’école…
Notre fils s’est couché sur le canapé, j’étais assise à côté. Il m’a dit qu’il voulait parler à sa maman biologique. Il pleurait, se cachait le visage avec ses mains, puis avec les coussins, comme si il avait honte …
Il a dit que depuis l’école enfantine, il voulait voir sa mère et lui parler.
J’ai pu entendre et accueillir ses mots, sa tristesse et son chagrin.
Il a exprimé son désir de faire des recherches pour retrouver sa maman biologique.
Avec mon mari, nous lui avons dit que nous pouvions entendre sa demande et que nous sommes là pour l’accompagner dans sa démarche.

Quel beau cadeau de l’Avent !
Quel beau cadeau su le chemin vers la lumière !

Avec toute mon amitié et mes meilleures pensées
Belles et joyeuses fêtes

Marie-J

Ajouter un témoignage